Breaking News
Home / Santé / Le confinement en Israël

Le confinement en Israël

Lors du 1er confinement en Israël qui a débuté à la mi-mars, la majorité des israéliens ont quasiment déserté les hôpitaux publics, mobilisés dans la lutte contre le coronavirus, de peur d’être contaminés. De ce fait, nombre d’entre eux n’ont pas pu, ou pas souhaité, faire des examens qui s’imposaient avec toutes les conséquences à venir…

Le Directeur Général de la plus grande caisse maladie du pays, la Clalit, a d’ailleurs déploré à l’époque, lors d’un journal télévisé, qu’il y a eu une baisse de 40 % d’AVC et d’infarctus recensés alors même que l’on sait que sur le terrain, la réalité n’a pas changé mais que les gens ne sont tout simplement pas allés se faire diagnostiquer, avec toutes les conséquences dramatiques que cela va entraîner puisque le risque est grand que le nombre de victimes collatérales du virus soient bien plus élevé que celui des personnes contaminées par le corona…

Ce constat est d’ailleurs le même dans tous les pays concernés et notamment la France. Dans le même temps, les assurés qui avaient souscrit à une assurance privée, en amont, ici en Israël ont pu consulter les meilleurs spécialistes et même suivre des interventions dans des établissements privés, préservant ainsi la qualité de leur suivi médical.

C’est la raison pour laquelle, une fois de plus, je vous demande de ne pas être négligeant et de SOUSCRIRE À UNE ASSURANCE SANTE PRIVÉE, si vitale en cette période où le milieu médical se trouve confronté à une situation inédite qui bouscule son fonctionnement.

About Muriel Bitton

À voir aussi

Souscrire à une assurance santé privée, une obligation en Israël

Sur les plus de 9 millions d’habitants (toutes communautés confondues) que compte aujourd’hui l’Etat d’Israël, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *